Fayol & Associés
accueil > Un savoir-faire de 75 ans et une volonté constante de répondre aux enjeux d’aujourd’hui
Historique

Un savoir-faire de 75 ans et une volonté constante de répondre aux enjeux d’aujourd’hui

Créé en 1945 par le bâtonnier François Fayol, le cabinet, devenu société d'avocats en 1978, s’enrichit constamment de nouveaux associés et continue à développer ses compétences pour s’inscrire dans les enjeux économiques actuels.

François-Xavier Fayol, en rejoignant le cabinet en 1977, développe auprès de sa clientèle des prestations d’assistance et de conseil.

En 1992, à l’arrivée de Charles de Guérines, le cabinet, s’oriente résolument vers le droit des affaires. L’expérience et l’expertise du cabinet gagnent ainsi des secteurs plus larges, ciblant les besoins des entreprises de toutes tailles en matières de droit social, droit commercial, droit des affaires et droit des sociétés.

Fayol & Associés s’est développé en continuant à s’inscrire dans les enjeux économiques actuels.

France Massot, Elodie Boronad, Jacob Kudelko, Guillaume Blanc, Céline Gabert et Mélina Maamma ont chacun en charge la direction des grands pôles d’activités que sont le droit de la construction, le droit de la responsabilité civile, le droit social, le droit bancaire, le droit des sociétés et le droit commercial, ainsi que le droit public.

Le cabinet poursuit sa politique de croissance et de développement en ayant ouvert un nouveau bureau en Ardèche, en 2019.


 

    Un savoir-faire de 75 ans et une volonté constante de répondre aux enjeux d’aujourd’hui

21-01-2020 Une modification simplifiée du PLUi peut être engagée par une Commune membre Une Commune peut engager une procédure de modification simplifiée du PLUi (Plan Local d'Urbanisme intercommunal) ! La loi "engagement et proximité" du 27 décembre 2019 a ainsi créé cette possibilité pour les Communes, à condition que la modification ne concerne que le périmètre de cette Commune (cf. article L153-45 du Code de l'urbanisme). L'intercommunalité est tenue... Lire la suite 

10-01-2020 SOUS LOCATION NON AUTORISEE (AIRBNB) : LES LOYERS REVIENNENT AU BAILLEUR ! La Cour de cassation dans un arrêt en date du 12 septembre 2019 rappelle que la sous-location non autorisée est un motif sérieux et légitime de résiliation du bail. Le locataire ne peut dès lors conserver le bénéfice des loyers encaissés.(1) Dans cette affaire, le bailleur a délivré à ses locataires un congé pour reprise à son profit, puis les a... Lire la suite