Fayol & Associés
Accueil > Nos compétences > Médiation


Médiation

La médiation engage une transformation de la vision du métier d’avocat.



La médiation est désormais proposée au cabinet Fayol&Associés par Maîtres France Massot et Elodie Boronad. Voici quelques éléments pour bien comprendre ce que recouvre ce mode alternatif de règlement des conflits.

Vous êtes DRH ou chef d’entreprise, la médiation peut être une solution.

Communication non violente (CNV), l’écoute active, l’intelligence collective et l’approche bienveillante sont les nouveaux outils de la médiation.

En cherchant à avancer ensemble plutôt que systématiquement en opposition, il est possible de réparer.
Maîtres France Massot et Elodie Boronad sont titulaires d’un diplôme universitaire (DU1 et DU2) de médiation. Cette formation, dispensée en France notamment pour les magistrats à l’Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation (IFOMENE), à l’Institut Catholique de Paris, est un gage de qualité.

La médiation au service de l’entreprise.
Elodie Boronad, exerçant en droit de l’entreprise, droit du travail et de la protection sociale au sein du cabinet Fayol&Associés, utilise en parallèle, ses compétences au service de la médiation. « J’agis à l’occasion de dysfonctionnements internes de l’entreprise, dans des situations de stress au travail, de risques psycho-sociaux et dans le but de rétablir le dialogue social.» La médiation intervient soit dans des conflits individuels entre salariés mais aussi entre salariés et direction. Le travail se fait en lien avec les instances représentatives du personnel. Valoriser le travail du salarié côté employeur et intégrer pour le salarié les contraintes de l’entreprise, c’est ce travail qui peut être réalisé dans le but de dépasser les incompréhensions et, partant, les conflits. Vous êtes DRH ou chef d’entreprise, la médiation peut être une solution. « La médiation replace le caractère structurant du travail au centre de la discussion. Nous cherchons ensemble à régler le conflit en retrouvant des objectifs communs. Chacun peut s’exprimer en cherchant à appréhender le point de vue de l’un et de l’autre » précise Elodie Boronad.

La médiation au service du droit immobilier.
France Massot, responsable du pôle droit immobilier au cabinet Fayol&Associés, propose également l’outil de la médiation dans ses domaines de prédilection. « Notamment dans le cadre de la construction, la co-propriété,l’environnement et l’urbanisme (permis de construire, conflits entre voisins, environnement, éoliennes ». Formée au métier d’avocat en Belgique, elle a été sensibilisée à la médiation dès 2002.
 
La médiation au service du droit de la famille.
Elodie Boronad et France Massot ont obtenu un diplôme de médiateur généraliste mais ont également le droit de proposer de la médiation familiale.
« La médiation est une aide précieuse dans le droit de la famille car elle permet de préserver les droits de chacun et parfois de restaurer les liens. Il arrive que des frères et sœurs ne se parlent plus dans des dossiers de successions. Nous aidons à « vider le conflit » explique France Massot. « Nous ne réglons pas que la question juridique ajoute Elodie Boronad, mais beaucoup plus que cela. Et quand nous parvenons à régler un conflit humain très ancien, c’est très satisfaisant ».

Les outils de la médiation.
La communication non violente (CNV), l’écoute active, l’intelligence collective et l’approche bienveillante sont les nouveaux outils utilisés dans le cadre de la médiation. « Nous maîtrisons parfaitement l’approche technique des dossiers mais nous pouvons les dépasser ensuite explique Elodie Boronad. Ces nouveaux éléments sont étrangers à notre formation initiale ». La médiation engage une transformation de la vision du métier d’avocat. Toutes deux l’assurent, « On ne travaille plus de la même façon. Les relations personnelles changent également. Nous apprenons à être davantage dans l’écoute. »

La médiation se généralise en France.
Le nouvel article 56 du code de procédure civile incite aux démarches amiables avant l’engagement d’une procédure judiciaire. Mais dans les faits, la France a du retard au regard de pays comme le Canada, le Québec, les Etats-Unis et la Belgique en matière de médiation. Ces derniers sont parvenus à faire sortir 30% des affaires de la voie judiciaire. C’est un atout économique mais aussi une transformation des pratiques et des mentalités. L’ancienne garde des Sceaux Christine Taubira a voulu rattraper ce retard en promulguant le 18 novembre  
2016 la loi de modernisation de la Justice du XXIème siècle, en laissant la part belle à la médiation dans un souci de plus grande efficacité et d’accessibilité pour le citoyen. « C’est pour cela que les avocats se forment à la médiation. Le juge, par la saturation des tribunaux, n’a plus le temps de l’écoute ». La médiation s’étend sur une durée de trois mois, renouvelable une fois. En six mois, une solution peut être trouvée par les parties elles-mêmes grâce à l’aide d’un médiateur.
La double formation d’avocat et de médiateur est un véritable avantage pour les clients. Elodie Boronad et France Massot fonctionnent en binôme, en co-médiation en lien avec le centre de médiation de la Drôme dont France Massot est vice-présidente. « La médiation nous passionne et nous y croyons confie France Massot. Dans dix ans, elle sera bien en place, comme c’est déjà le cas pour nous avec le métier de mandataire immobilier que nous exerçons également au Cabinet Fayol&Associés ».

Neutre, indépendant et impartial.
De plus, le processus de médiation est confidentiel. « S’il échoue, ce qui se dit ne peut être utilisé dans le cadre d’un procès explique France Massot. Dire la vérité sans que cela puisse se retourner contre vous, c’est l’avantage d’une médiation. » Le médiateur doit être neutre, indépendant et impartial.
Ne jamais se contenter de l’acquis, explorer de nouveaux territoires, développer les compétences, être dans le mouvement « mais sans rupture, dans le respect d’une continuité », précise Elodie Boronad, c’est la marque du cabinet Fayol&Associés. En se généralisant, la médiation, dans sa dimension sociétale, va permettre d’étendre la notion de responsabilité de la résolution des conflits. « En cherchant à avancer ensemble plutôt que systématiquement en opposition, il est possible de réparer » assure Elodie Boronad.

Centre de Médiation de la Drôme
2 Place du Palais, (Place Simone Veil à compter de décembre 2017) 26000 Valence.
Tel : 06.45.54.14.21
mail : centremediationdrome@orange.fr