Fayol & Associés
Accueil > L'équipe > Manon Jolivet


Manon Jolivet Collaboratrice

J’apprécie de travailler dans une équipe avec laquelle je me sens bien afin de continuer à évoluer.

J’interviens en droit de la fonction publique et en droit public des affaires

Manon Jolivet, 25 ans, est collaboratrice au cabinet Fayol depuis janvier 2018.

« J’ai obtenu ma licence de droit à l’Université de Valence, ma ville de naissance puis j’ai décidé de m’orienter en droit public. C’est pourquoi je suis partie sur Montpellier où j’ai obtenu le Master 2 contrats publics et partenariats. Je suis ensuite rentrée à l’Ecole des avocats Centre Sud où, après avoir obtenu le certificat d’aptitude à la profession d’avocat, j’ai prêté serment en décembre 2017.

C’est en effet lors d’un stage dans un cabinet d’avocats à Montélimar, en troisième année de licence, que j’ai décidé d’exercer la profession d’avocat en droit public. La relation avec le client et les questions juridiques que pose le droit public, ont été des éléments déclencheurs quant à mon choix. Engagement qui s’est confirmé à l’issue d’expériences de stage au sein d’une société d’économie mixte et d’une juridiction administrative.

Aujourd’hui, le cabinet Fayol me permet de travailler en droit de la fonction publique et le droit public des affaires (les marchés publics et la délégation de services publics), domaine dans lequel j’ai été formée et pour lequel j’envisage d’obtenir la mention de spécialisation après quatre ans d’expérience professionnelle. Ce que j’apprécie particulièrement au sein du cabinet Fayol, c’est la diversité des dossiers traités par le Cabinet, dont je connaissais la réputation dans la région.

La confiance entre collaborateurs et associés au sein du cabinet détient une place importante. J’apprécie de travailler dans une équipe avec laquelle je me sens bien afin de continuer à évoluer.

A côté de mes années d’études, j’ai été volontaire au sein de la clinique juridique du droit pendant deux ans. Cette expérience fut très formatrice afin de se familiariser avec les attentes spécifiques du client et l’impératif de réactivité que doit avoir un avocat.

Je suis aujourd’hui membre de l’Association des Jeunes Avocats Drômois. »